Pour Noël on voulait vous faire un petit cadeau, alors on a pensé à ce bénédicité, extrait de  Prières de la table, inspirées de Laudato si dans la collectionParole et Silence:

Seigneur, tu es venu parmi nous sous la forme d’un tout petit enfant. Que cette fragilité de Dieu fait homme, émerveille et nourrisse notre désir de prendre soin des plus petits.

Bénis ce repas et fais grandir l’amour dans nos cœurs pour nos familles et ceux qui nous entourent. Amen

Vous allez nous dire :  Noël et Laudato Si, c’est quoi le rapport ?

Noël c’est Dieu qui s’incarne dans sa Création. Sa Création c’est à la fois tout ce qui nous permet de vivre, l’eau, l’air, la terre ; et toutes les créatures vivantes, les plantes, les animaux et les hommes. Profitons de l’Avent et des festivités de Noël pour rendre grâce au Seigneur pour tous ces dons, et les partager avec nos frères.

Cette année on y a tous pensé, on a voulu faire un peu plus attention. On s’est peut-être questionné sur la provenance éco-responsable du sapin, et son destin après Noël, jeté, broyé, replanté ? Sur le choix des jouets en plastique ou en bois, fabriqué en France ou à l’étranger ? Sur le choix des commerçants, locaux ou sur internet ? On s’est même demandé comment faire pour éviter de jeter tout ces papiers cadeaux, et on a découvert le Furoshiki. On a essayé le fait-main, même sans talents artistiques très développés. Certains ont poussé encore plus loin avec des cadeaux recyclés, en réutilisant ce qu’on avait sous la main.

On y a pensé, on a essayé, avec plus ou moins de réussite, mais en vrai on en est où ?

Avons-nous pris conscience que tout est lié ? Que notre de mode de vie et de consommation a un impact réel sur la nature, la qualité de l’eau et de l’air, sur toutes les créatures vivantes, ainsi que sur nos frères, proches ou lointains ?

A l’occasion de Noël,

• si on prenait le temps d’affiner nos choix de consommation en nous informant sur l’origine d’un produit, ses conséquences écologiques, économiques et sociales, « écouter la clameur de la terre et la clameur des pauvres » (LS 49).

• si on faisait bénéficier nos frères des ressources que nous possédons. Notre temps, nos compétences ou un don régulier à une association caritative qui agit pour l’homme, dans le respect de la création, comme le CCFD terre solidaire, Saint Vincent de Paul, le Secours catholique, ou autres.

• Si on prenait du temps pour rendre grâce pour la Création par un bénédicité. 

A la veille de Noël je me rends compte que mon ignorance, le budget ou les circonstances, ne m’ont pas permis de mettre en œuvres toutes ces actions. Mais il me reste toute l’année pour poursuivre ma conversion vers une écologie plus intégrale, chaque jour à la lumière de l’Évangile et de Laudato Si.

 Joyeux Noël à tous !

L’équipe Laudato Si

ACAT Paroisse HouillesCarrières