Micr’homélie par le Père Courtois

23 Mai 2020

Samedi 23 mai            

Evangile selon Saint Jean (Jn 16,23-28)

 Demander et recevoir

Le sonnet du poète Félix Arvers parle d’un homme amoureux qui ne se déclare pas. Voici la 2° strophe :

« Hélas, j’aurais passé près d’elle inaperçu,

Toujours à ses côtés et pourtant solitaire,

Et j’aurais jusqu’au bout fait mon temps sur la terre,

N’osant rien demander, et n’ayant rien reçu ».

J’espère que notre relation à Dieu est plus courageuse. Il faut demander. Il faut prendre le risque de demander, quitte à ne pas obtenir ce que nous avons demandé. Mais il ne faut pas se comporter envers Dieu comme l’homme qui n’ose pas. C’est une question de confiance, de foi. Jésus nous dit « Jusqu’à présent, vous n’avez rien demandé EN MON NOM ». De fait, il faut discerner ce que nous demandons, et le demander au Père, non pas sur nos mérites ou en notre nom, mais au nom de Jésus. Celui-ci nous y encourage : « Demandez et vous recevrez » ! Et il ajoute même : « ainsi votre joie sera parfaite ». Pourquoi ? Parce que nous avons obtenu ce que nous désirons ? Pas d’abord, mais plutôt parce que nous aurons expérimenté que Dieu est vraiment un Père qui est à notre écoute, à l’écoute de ses enfants. Que le Seigneur nous donne d’oser demander et de vraiment remercier pour tout ce que nous avons reçu !

Père Eric Courtois