Les funérailles du Père François de Foucauld ont été célébrées vendredi 8 juillet 2022 à 15h en l’église Sainte-Marguerite au Vésinet, la paroisse qui l’a vu grandir. La cérémonie a été présidée par le Père Etienne Guillet, son ami. Nous avons accueilli François (2004-2009) puis Etienne (2012-2015) comme vicaires dans notre paroisse de Houilles-Carrières.

Etienne était l’ami de François. Il a introduit la célébrationavec ces mots.

Frères et sœurs,
Nous voici rassemblés autour de François dont le départ nous laisse tous sidérés et infiniment tristes.
Nous sommes cet après-midi traversés…
Traversés par tant d’incompréhensions « Pourquoi, François ? »,
Traversés par tant de regrets « Que n’ai-je pas fait ? Quelle main n’ai-je pas tendue à temps ? Quel encouragement ne t’ai-je pas donné ? »
Traversés par tant de colère aussi, reconnaissons-le…

Nous voici devant toi, Seigneur, avec tout ceci : nos cœurs chavirés, les voici…

Et pourtant, nous sommes là car nous sentons qu’en de telles heures, il est essentiel de nous soutenir, de nous porter les uns les autres, individuellement et en Eglise…
Nous voulons être là à vos côtés, vous les parents ; vous sa sœur et ses frères, vos épouses ; vous ses neveux et nièces, sa filleule…

Nous voici, prêtres des Yvelines et d’ailleurs, avec vous Mgr Brizard ami intime de la famille de François depuis tant d’années, en communion avec Mgr Crepy, évêque de Versailles, que je représente et qui en ce moment prie avec nous depuis le monastère des bénédictines à Blaru.

Nous voici, originaires des paroisses du Vésinet, de Houilles et Carrières-sur-Seine, de Conflant, de Versailles, de Bailly-Noisy, de Bois d’Arcy, où François a grandi et servi…
Nous voici, les amis de François, amis de Sillages et du Frat, nombreux amis des quatre horizons, car François, tu avais le goût de l’amitié. Nous aurions tant aimé que tu continues à vivifier ces amitiés et à servir la vie !

Puisque tous les deux, nous étions amis de séminaire, puis amis de navigation au grès des étés avec Sillages, nos camps « Voiles et prières » ; puisque je t’ai succédé comme vicaire à Houilles et Carrières, il me revient de présider cette célébration et conduire nos prières vers le Seigneur.

Ces dernières heures…
–      Les mots des amis de Sillages et de Houilles m’arrivaient : « François nous aura tellement stimulés sur le chemin de la foi ! », « Quelle qualité d’amitié ! », « son ministère de prêtre aura été fécond et stimulant pour nos familles : il nous a marié, a baptisé nos enfants »… Alors merci Seigneur pour François !
–      Les mots du Psaume 34 me revenaient aussi « Poursuis la paix, recherche-la ! » Seigneur ressuscité, c’est la grâce de cette paix que je te demande pour que nous puissions vivre cette heure…

Devant ce mystère qui nous échappe chez notre frère François, mystère d’un homme, d’un parcours, d’une décision, d’un chemin intérieur, laissons un autre mystère prendre maintenant toute la place…
Un mystère qui a touché profondément François dès sa jeunesse et nous est donné aujourd’hui : mystère de l’amour du Christ, amour infini et miséricordieux…

Christ, dans nos nuits, ta douce lumière, celle signifiée par ce cierge pascal, nous donne le désir d’avancer dans la foi…
Ce feu d’espérance jailli au matin de Pâques, nous l’approchons maintenant de toi, Francois.

P. Étienne Guillet
Prêtre du diocèse de Versailles
Curé de Trappes