Laudato Si et la démarche Église Verte

par | 15 Sep 2020

Logo église verte paroisse houilles carrières

Qu’est-ce donc ? une marque de nettoyant ménager ? Un énième label « vert » ? Un green washing catho ?

Tout commence avec une encyclique de notre Pape François, Laudato sì. En voici le premier paragraphe : « Laudato sì, mi Signore », – « Loué sois-tu, mon Seigneur », chantait saint François d’Assise. Dans ce beau cantique, il nous rappelait que notre maison commune est aussi comme une sœur, avec laquelle nous partageons l’existence, et comme une mère, belle, qui nous accueille à bras ouverts : « Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la terre, qui nous soutient et nous gouverne, et produit divers fruits avec les fleurs colorées et l’herbe » (encyclique complète).

Dans cette encyclique, le Pape nous appelle à entamer une réflexion sur notre manière d’habiter la Création, dont nous ne sommes que les dépositaires et que nous devons gérer pour le bien commun et les générations futures.

Il nous rappelle que l’amour de la Création fait partie de notre foi, et nous engage à l’image de saint François d’Assise à louer la beauté et la bonté de la Création. Le Pape nous enjoint d’instaurer un esprit de fraternité universelle entre toutes les créatures de Dieu, d’apprendre à aimer et à vivre en harmonie avec les hommes, les animaux, les plantes… Il nous appelle à tendre l’oreille aux cris de la terre et des pauvres qui sont le plus fortement touchés par notre mauvaise gestion de la maison commune.

A travers ce texte, le Pape veut nous faire comprendre que le changement est possible et que chaque geste fait une différence. Toutes les créatures sont interdépendantes, tout est lié, on ne peut se soucier des uns sans prendre conscience des conséquences que nos choix peuvent avoir sur les autres.

C’est dans cet esprit que s’inscrit la démarche œcuménique Eglise Verte depuis 2017. Elle propose aux communautés chrétiennes d’entamer une conversion vers une écologie intégrale.

Le label Eglise Verte a pour objectif d’aider les communautés à faire le point sur leur rapport à cette écologie intégrale et à les faire progresser pour un avenir durable. Le label Eglise Verte n’est pas une fin en soi, mais un outil d’accompagnement qui permet d’encourager et de suivre la progression de la communauté au fil des années.

La paroisse Houilles-Carrière au stade Grain de Sénevé

Cette démarche a été entreprise par un petit groupe de paroissiens qui s’est mis en équipe et a présenté le projet à l’équipe d’animation paroissiale et au conseil pastoral en ce début d’année scolaire. L’entrée dans la démarche se fait par une déclaration sur le site Eglise verte et ainsi, la paroisse Houilles-carrière commence au niveau initial : Grain de Sénevé. Il va falloir alimenter ce grain avant d’atteindre le stade ultime (niveau 4 : Cèdre du Liban) !

Pour cela, les efforts doivent être commun car c’est une démarche qui n’engage pas seulement le curé et l’équipe paroissiale mais bien toute la communauté. Si des projets de récupération d’eau de pluie, d’usage raisonné du papier sont à l’étude ou déjà en cours, c’est bien une conversion de chacun qui est attendue. Venir à pied ou en vélo à la messe par exemple, faire réparer plutôt qu’acheter du neuf, choisir une épargne solidaire et éthique, éteindre systématiquement ses appareils électriques lorsqu’ils ne sont pas utilisés… mais aussi inclure à sa prière le respect de la création.

Ce mois-ci, c’est le mois de la création.

La Saison de la Création se tient du 1er septembre au 4 octobre et est célébrée dans le monde entier par les communautés chrétiennes.

En 2015, le Pape François avait retenu la date du 1er septembre pour instituer dans l’Église catholique, une « Journée Mondiale de Prière pour la Sauvegarde de la Création ». L’initiative rejoignait celle des Églises orthodoxes qui à l’occasion du 3ème rassemblement œcuménique de Sibiu en Roumanie de 2007, ont proposé un « temps de la création », du 1er septembre au 4 octobre. En effet, le 1er septembre est le début de l’année liturgique pour les Églises orthodoxes, ce jour rappelle en particulier l’œuvre de Dieu dans la création du monde. Le 4 octobre est la fête de St François d’Assise. Depuis 2019, on célèbre donc la saison de la Création entre ces deux dates.

Dans notre paroisse, cette saison se décline autour de deux dates : une visite guidée de l’exposition « le monde comme un jardin » qui s’est tenue le 11 septembre au Temple protestant de et une prière œcuménique pour la création qui aura lieu le 2 octobre à 20h30 à Béthanie.