Edito par le Père Courtois

19 Nov 2020

Avancer avec le Christ

Etre relié à Jésus Christ donne son sens à la vie d’un chrétien. Comme je l’écrivais la semaine dernière, cette relation se vit de manière particulière dans chaque messe, puisque nous y recevons le don de la Parole, le don de l’Eucharistie, et le don de nos frères. Aujourd’hui, même si nous sommes privés de l’Eucharistie, nous ne sommes pas privés de relation avec le Christ. Dieu est maître des temps et de l’histoire, il n’ignore pas notre privation d’aujourd’hui ; il ne peut donc que nous donner des grâces pour y faire face. Peut-être même la privation eucharistique actuelle nous appelle t-elle à faire grandir différemment notre relation avec le Christ, notre fréquentation de la Parole et notre souci de nos frères ?

Pour élargir notre relation au Christ, voici quelques questions :

– Venez-vous recevoir Jésus Eucharistie avec désir ou par habitude ? L’habitude est mise à mal aujourd’hui. Alors votre désir se détourne-t-il ou se renforce t-il ?

– Votre prière porte t-elle les millions de chrétiens dans le monde qui vivent de manière permanente la privation eucharistique que nous subissons aujourd’hui ? Ils vivent des guerres, des persécutions… et pourtant leur foi en la présence de Jésus à leurs côtés dépasse souvent la nôtre. Sont-ils pour vous des frères dans la foi ?

– Il n’y a pas de messe sans prêtre ; priez-vous pour que « le maître de la moisson envoie des ouvriers à sa moisson », c’est à dire pour que des jeunes de vos familles entendent et répondent à l’appel du Seigneur ? Comment dire : « je veux la messe » sans dire : « Seigneur, appelle parmi nous des prêtres » ?

– On ne reçoit pas Jésus Eucharistie sans avoir reçu d’abord sa Parole, l’avoir assimilée, laissée transformer notre vie. Lisez-vous la Bible ? Avez-vous le même désir de recevoir la Parole que l’Eucharistie, Parole faite chair ?

– Communier donne des fruits si nous sommes dans des dispositions favorables. Sans rigorisme, mais avec lucidité, quel lien faites-vous entre la fréquence de vos communions et celle de vos confessions ?

– Communier doit nous conduire à plus et mieux aimer les frères que Dieu nous donne. Alors, quels sont vos engagements pour vos frères ?

Ces questions ne sont bien sûr pas exhaustives. Elles sont là pour qu’en ce temps d’immobilité contrainte, nous remettions profondément en route les différentes dimensions de notre foi.

Que chacun avance sous le regard du Seigneur selon ce que l’Esprit lui inspirera !

P. Eric Courtois

Giant tree paroisse houilles carrières