EDITO En Février, vivre le temps ordinaire en temps extraordinaire

1 Fév 2020

La période de Noël étant achevée, nous sommes rentrés à nouveau en janvier dans le temps ordinaire avant de préparer nos cœurs au mystère de la Mort et de la Résurrection du Christ lors du Carême à la fin du mois. Ainsi, de Noël à Pâques, de la fête de la Présentation de Jésus au Temple (dimanche 2) au Mercredi des Cendres (mercredi 26), le mois de février est un trait d’union, une transition entre l’enfance du Christ et sa Résurrection.

Pendant ces 30 années de vie cachée à Nazareth, Jésus a vécu, entouré de ses parents, une existence ordinaire faite de silence et de travail pour se préparer à vivre sa mission divine de notre salut que nous méditerons lors du Carême et de la semaine sainte ! Alors, profitons de ce mois de février pour redécouvrir la présence extraordinaire du Christ dans notre vie quotidienne, par la prière et le silence mais aussi tout spécialement en Le rencontrant dans les plus fragiles, les exclus, les pauvres et les malades …

Au cœur de ce temps nous sera donné la grâce de vivre le dimanche 9 février le sacrement des malades dans notre paroisse ; que par notre présence et notre prière par l’intercession de Notre-Dame de Lourdes (11 février), nous puissions soutenir tous ceux qui sont marqués par l’épreuve de la maladie et de la souffrance. Cette prière communautaire et même l’offrande de sacrifices pour ceux qui en ont besoin donnent des fruits en abondance qui seront révélés dans l’éternité. Ainsi, faisons de ce temps ordinaire un temps extraordinaire où chacune de nos actions – spécialement les plus cachées – auront une valeur d’éternité !

+ Père Jacques Frachon