Depuis le 5 octobre notre Paroisse est labellisée Église verte. L’exposition Laudato Si*, déjà présentée à Notre Dame du Réveil Matin et Saint Jean Baptiste, puis à Béthanie après le confinement,  nous sensibilise aux enjeux globaux et à nos possibilités d’actions locales. Mais bien des actions allant dans ce sens existent déjà, même si elles ne sont pas toujours perçues comme « vertes » .

Dans notre paroisse, la Société Saint Vincent de Paul, en partenariat avec l’association Pain contre la faim près de Chartres, participe à une opération de valorisation de pain « perdu ». Cela permet chaque année, à une trentaine de chômeurs longue durée de se réinsérer par le travail, par la production d’appât de pêche à partir de chapelure. Ce recyclage du pain permet aux chômeurs de prendre un nouvel élan et de retrouver dignité et autonomie. Cette action, à la suite de Frédérique Ozanam, cherche à soulager la souffrance et la misère et à promouvoir la dignité de l’Homme.

Depuis bientôt 20 ans, sur notre Paroisse, une douzaine de bénévoles s’engagent tout au long de l’année pour mener à bien cette mission. Deux matinées par semaine ils recueillent  avec leurs voitures personnelles le « pain rassi », principalement auprès des supermarchés, des boulangeries et cantines scolaires partenaires. Ces bénévoles en profitent également pour collecter les produits à date courte de consommation retirés de la vente pour l’épicerie sociale,. Le pain et les viennoiseries encore consommables y sont joints après tri et représentent environ 750 kg par an. Dans un local chauffé mis à disposition par la mairie de Houilles le pain est trié, découpé et mis à sécher sur des rayonnages, puis broyé. La chapelure obtenue est mise en sac et stockée pour être récupérée, chaque mois, par les personnes en réinsertion de l’association Pain contre la faim. Sur notre paroisse, cette action a produit en 2019 près de 9 tonnes de chapelure. Ces 9 tonnes de chapelures, ce sont 9 tonnes de pain qui n’ont pas été détruites, qui n’ont pas été incinérées. Ce pain « perdu »,  fruit de la terre et du travail des hommes, ce pain qui ne peut plus être consommé, a demandé du travail et des ressources qui peuvent encore être valorisés si on lui donne une seconde vie. Ce sont aussi 5 310 000 litres d’eau, sans compter le carburant, l’électricité, les pesticides, le CO2 non rejeté… qui n’ont pas eu besoin d’être générés pour la production des appâts.

Comme le dit le pape François, tout est lié, on peut prendre soin de nos frères tout en prenant soin de la création. A notre niveau nous pouvons contribuer, voire développer, cette action en déposant notre pain sec et propre dans les containers disposés à cet effet au  Réveil-Matin et à Béthanie.

N’hésitez pas à venir renforcer les équipes de la Société Saint Vincent de Paul dans cette action. Vous pouvez nous contacter par mail :

saintvincentdepaul@paroisse-houillescarrieres.fr

laudatosi@paroisse-houillescarrieres.fr

* l’Exposition LAUDATO SI, (photos de Yann Arthus-Bertrand et textes tirés de l’encyclique : « Laudato Si du Pape François) installée en salle St MICHEL au 26 rue Blaise Pascal est fermée en ce moment du fait des contraintes sanitaires. Elle sera à nouveau ouverte au public dès la fin du confinement.

pain coupé paroisse houilles carrières